VTC Paris

[sivtc]
Pour toute réservation de dernière minute et pour tout trajet non renseigné, merci de nous contacter au +33 6 45 89 34 76Faire appel à un VTC à Paris est parfaitement rentré dans les us et coutumes. En ayant moins de contraintes que d’autres secteurs bien plus réglementés (les taxis par exemple), les VTC s’adaptent idéalement à la demande. Les VTC sont néanmoins de plus en plus enclins à mettre en place des services de transport haut de gamme. Cela passe entre autre, par l’emploi d’excellents véhicules. Des prestations complémentaires premium sont aussi très répandues…

VTC à Paris : se différencier de la concurrence

Les VTC, nombreux à Paris, ont l’avantage de bénéficier d’une forte demande. Cela leur confère une charge de travail régulière et parfois très dense. Afin de rester très bien placés dans les recherches des clients, les VTC à Paris doivent toutefois offrir un bon niveau de service.

Quels sont les leviers sur lesquels appuyer pour qu’un VTC à Paris reste concurrentiel ?

Le marché du transport VTC à Paris est plutôt tendu. En effet, de très nombreuses personnes ont sans cesse besoin de faire appel aux services de VTC à la Capitale. Les transports en commun sont parfois contraignants, car ils sont très fréquentés. Le confort en trajet est nettement meilleur s’il est effectué en VTC. Cela confère une avance indéniable aux VTC de Paris pour attirer une clientèle très hétéroclite. Les VTC de Paris misent sur des véhicules haut de gamme et des prestations connexes afin de fidéliser leurs utilisateurs. Il s’agit donc de se placer dans une perspective où le confort, la sécurité, et l’élégance règnent. Ce sont ces aspects qui séduisent la clientèle des VTC de Paris, et qui apportent une réelle valeur ajoutée au service de transport en VTC.

Comment exercent les VTC à Paris ?

Dans un premier temps, et cela représente un élément tout à fait sécurisant, il faut avoir réussi l’examen de VTC pour exercer le métier. Cet examen se déroule à la Chambre des métiers de l’artisanat. Puis, tous les cinq ans, les chauffeurs doivent suivre une formation continue de 14 heures en centre de formation agréé. Après avoir obtenu la carte de VTC qui autorise l’exercice, les chauffeurs s’installent bien souvent en tant qu’auto entrepreneurs pour démarrer leur activité. Ils peuvent aussi choisir un autre statut leur permettant de déduire des charges (carburant, entretien véhicule, location véhicule, cotisations sociales…). C’est la SASU (société par actions simplifiées unipersonnelle) qui est le plus plus fréquemment rencontrée dans ce cas de figure. Il est en outre possible de se faire embaucher par une société de VTC parisiens lorsque l’on démarre dans le métier. Ce format assure des revenus fixes et permet aux chauffeurs de prendre en main leur profession dans les meilleures conditions.